Alors que le ministre wallon des transports Di Antonio promet péniblement une application temps réel pour 2017, la jeune pousse liégeoise progresse, cette fois, sous la plateforme mobile de Google.

Elle aime le rappeler à chaque communication qu’elle envoie à la presse et on ne peut lui donner tort: Nextride souligne que le réseau de bus et métros du TEC ne dispose d’aucun canal officiel sur les réseaux sociaux et brille par son absence dans les kiosques applicatifs. Le seul moyen de se tenir efficacement au courant des prochaines perturbations reste donc de faire confiance à Nextride.

nextride-android-201605

Et cela tombe bien ! Après iOS et le web, le centre des perturbations arrive dans l’application Android. La dernière mise à jour comprend également une évolution conséquente de l’interface de recherche d’itinéraire et d’horaires aux arrêts répertoriés.

L’équipe derrière Nextride promet une attention particulièrement lors des trois prochaines journées de grève déjà annoncées pour la fin de l’année scolaire afin de diffuser au plus vite les informations adéquates sur l’état du trafic des bus.

Nos quelques essais de cette nouvelle version révèlent également un affichage nettement plus rapidement des temps d’attente théoriques. En attendant éventuellement le temps réel, si la SRWT participe pleinement à la campagne d’ouverture des données aux sociétés tierces. Cela devrait être visiblement le cas en 2017…

NextRide - Horaires STIB & TEC
Développeur: Thomas Hermine
Prix: Gratuit