L’application ferroviaire non officielle introduit une fonction particulièrement intéressante pour les navetteurs occasionnels afin de planifier un voyage plus agréable.

Les Belges qui choisissent le train pour se rendre au travail finissent par connaître aisément le meilleur moment de la journée pour éviter, si c’est possible, la cohue. Parfois, partir 20 minutes plus tard peut amener plus facilement une place assise et bien moins de boucan. C’est dans cette optique que BeTrains lance la possibilité de consulter le taux d’occupation des différents trajets répertoriés entre les gares du Royaume.

betrains-occupation

Il s’agit en réalité du résultat du projet Spitsgids mené et financé par l’interface ferroviaire alternative iRail et l’association flamande TreinTramBus. La source des données est tout à fait ouverte et collaborative. Elle se base sur trois piliers: la base de connaissances de TreinTramBus, les retours des utilisateurs (car si votre embarcation n’est pas correctement renseignée, vous pouvez la corriger) et la quantité de requêtes sur l’API iRail. A ce propos, plus de 400.000 demandes sont effectuées chaque mois. IRail fournit même une carte du temps réel des recherches:

Le développeurs de BeTrains, Christophe Versieux, nous glisse à l’oreille que la fonction de rapport du navetteur sur l’occupation de son train n’est pas encore tout à fait prête et invite les éventuels intéressés à tester les versions d’essai de son logiciel Android à l’aide de ce lien:

Mais, pour cela, il faut préalablement installer l’application gratuite adéquate. A noter que tous les trains ne disposent pas forcément d’un indice d’occupation, ce qui signifie généralement qu’ils sont soit moins cherchés ou moins empruntés.

BeTrains - SNCB Belgique
BeTrains - SNCB Belgique
Développeur: WazaBe
Prix: Gratuit