Des appels émis à partir de numéros belges a priori légitimes ont été détectés depuis une dizaine de jours. L’IBPT et le Centre pour la cybersécurité Belgique tirent la sonnette d’alarme. Attention, danger ! Ces appels sont frauduleux.

Des centaines de milliers d’appels téléphoniques frauduleux auraient déjà été détectés dans notre pays. Derrière des appels, qui sont émis à partir de numéros de téléphone belges, se cachent en vérité d’autres numéros étrangers. Les personnes à l’origine de ces appels vont alors tenter d’obtenir frauduleusement les données personnelles des personnes appelées.

« Les appels semblent provenir de numéros belges. Si vous décrochez, vous entendez un message et vous êtes transféré à un fraudeur qui tentera de soutirer vos informations personnelles ou bancaires. Ne divulguez rien du tout  », conseille Michel Van Bellinghen, président du Conseil de l’IBPT.

Faut-il bloquer le numéro ? Chez Proximus, on se veut lucide : « L’appel provient d’un numéro de téléphone usurpé: cela signifie que le numéro que vous voyez n’est pas le vrai numéro qui vous contacte. Il est donc inutile de bloquer ce numéro. Si le numéro est utilisé par un client en Belgique, il ne sera pas au courant des appels effectués en son nom. »

Il s’agit de spoofing, c’est-à-dire d’une imitation du véritable numéro. L’appel semble provenir d’une personne ou d’une entreprise légitime, mais en réalité, il est effectué à l’étranger par un fraudeur. Des conseils sont prodigués sur le site SafeonWeb. L’IBPT a également publié une page de mise en garde et de conseils pratiques.