Plus d’un million de Belges ont installé l’outil d’identification. Le service enregistre plus de 3,7 millions d’actions par mois. Le taux de satisfaction relevé dans les kiosques applications frôle la perfection.

Qui pouvait imaginer, en mai 2017, que la naissance de l’application « itsme » allait déboucher sur un tel succès ? Après son lancement, le nombre de partenaires n’a cessé de croître et le développement a été intense et particulièrement soigné. A tel point que les utilisateurs de l’App Store lui attribue un score de 4,8 sur 5 et ceux du Play Store un honorable 4,5 sur 5.

itsme-1million

L’outil a dépassé ce mois-ci le million d’adeptes. Ces derniers apprécient certainement la simplification d’identification auprès des banques et des autorités belges. L’interface est claire, limpide. L’aspect technique semble parfaitement maîtrisé. Au diable donc ces satanés lecteurs de cartes et ces digipass aux codes nucléaires qui pouvait rebuter n’importe qui d’accéder à ses comptes bancaires.

Le moteur de croissance et d’adoption d’itsme reste, par ailleurs, les administrations publiques avec une mention spéciale pour Tax-on-web qui provoque toujours une pointe de nouveaux utilisateurs un peu avant l’été. Désormais, un tiers des actions concerne les autorités. Cette nette simplification induit aussi un trafic supplémentaire sur certains sites fédéraux. C’est le cas de MyPension qui bat régulièrement ses records d’audience.

Les notaires, les assureurs et les privés

Certes, les banques et autorités ont bien propulsé itsme. Mais ce sont d’autres partenaires, donc actuellement 33 entreprises, qui vont assurer sa pérennité. Par exemple, les notaires ont installé l’outil sur leurs plates-formes numériques. AG, Axa, Baloise, Les AP et Protima l’exploitent également. Les logiciels de gestion de documents, tels que Connective, Doccle, Evidos,LuxTrust, Onespan, Signicat, Unified Posten Zetes, acceptent cette nouvelle signature électronique. Même l’interface d’échange de cryptomonnaies Bit4You a adopté itsme.

L’entreprise qui se cache derrière l’application, Belgian Mobile ID, n’a pas annoncé d’évolution technique majeure et c’est tant mieux. Elle réitère ses trois principes : confiance, sécurité et simplicité. Elle ne récolte aucune donnée à caractère privée et réexplique que le méthode d’identification repose toujours sur le numéro de téléphone, la carte SIM et le code PIN.

Au rythme actuel, itsme devrait dépasser les deux millions d’utilisateurs à l’été 2020.

‎itsme
‎itsme
Développeur: Belgian Mobile ID SA
Prix: Gratuit
itsme
itsme
Développeur: Belgian Mobile ID
Prix: À annoncer